Référendum contre la surveillance des assurés

Saviez-vous que les caisses maladie, l'AVS, l'AI, ou la SUVA sont désormais habilitées à mettre les assurés sous observation en réalisant des enregistrements vidéo et sonores dans leur sphère privée? Même le recours au pistage GPS et aux drones est à présent autorisé. Seul un référendum peut contrer cette attaque sans précédent contre la vie privée.

Arguments contre les espions des assurances:

Toute personne percevant des prestations sociales (caisse de chômage, assurance invalidité, caisse maladie, etc.) est sujette à la suspicion généralisée.

Les investigations secrètes constituent des atteintes massives à la vie privée. Sans l’autorisation d’un juge elles violent le principe de la proportionnalité qu’exige l’État de droit.

Les observations cachées, sous n’importe quelle forme, sont - au cas où elles seraient absolument nécessaires - l’affaire de la police ou du ministère public et non d’assurances étatiques.

Webauftritt gestaltet mit YAML (CSS Framework), Contao 3.5.27 (Content Management System) und PHPList (Newsletter Engine)

Copyright © 2006-2018 by grundrechte.ch